Sur quoi porte la protection ?

A l'intérieur du périmètre du Site Patrimonial Remarquable, le règlement de l'AVAP définit les éléments bâtis, urbains et paysagers à conserver, ceux qui peuvent être modifiés, ceux qui peuvent être remplacés. Les bâtiments sont répertoriés en quatre catégories, chacune ayant une couleur attribuée. Le réglement fixe pour chaque catégorie les différents objectifs de protection à atteindre. Pour entrer dans le détail, et savoir comment votre construction est protégée, téléchargez la cartographie détaillée ci-après.

Centre villas + clôtures
Centre villas + secteur continu
Coteau + clôtures
Secteur bassins 1
Secteur bassins 2
Secteur centre villas 1
Secteur centre villas 2
Secteur coteau
Secteur lais de mer
Secteur pavillons Verdun

Les immeubles et villas de première catégorie

Il s'agit du patrimoine architectural exceptionnel (repéré en rouge) et du patrimoine architectural remarquable (repéré en violet), particulièrement représentatif de l'urbanisation de Deauville.
Ces catégories participent à la qualité urbaine et paysagère de Deauville. Un bâti qui doit être sauvegardé, restauré et protégé de toute destruction, adjonction ou modification pouvant en faire perdre le caractère d’origine. Dans les deux cas, on cherchera à restituer l’état "reconnu et retrouvé", à conserver ou reconstituer des éléments d’architecture ou d’ornementation, à supprimer les éléments parasites qui dénaturent la construction. Les objectifs qui s’appliquent précisément aux deux catégories sont différents mais participent de la même volonté de restitution et de préservation.

Les immeubles de deuxième catégorie

De couleur marron sur le plan, l'intérêt de ce patrimoine résulte de sa volumétrie générale, de sa place dans l'organisation urbaine et/ou de la somme de détails typiques qu'il contient . Ces villas ou immeubles confèrent à Deauville son charme et expriment son identité par les ensembles qu’ils constituent. La conservation de ces constructions est considérée comme souhaitable.

Les immeubles de troisième catégorie

Les immeubles de troisème catégorie peuvent être remplacés ou conservés sous réserve de l’application des règles d’architecture et d’urbanisme prévues au règlement. Ils sont repérés en gris sur la carte.

Les clôtures et murs de clôtures

Les clôtures maintiennent une transparence visuelle entre l'espace public et le domaine privé. Dans le secteur centre-villas, elles sont composées d'un mur bahut maçonné et surmonté de balustres, claustra ou d'un dispositif à claire-voie en bois peint, métal ou fer forgé. L'ensemble est amplement ajouré, conformément aux usages à l'époque de la construction de la station et valorise la façade d'apparat de la villa. Les clôtures remarquables repérées au plan (pointillés bleus) sont à préserver ou à édifier au plus proche d'un état antérieur. Les nouvelles clôtures puisent leur source dans le catalogue balnéaire traditionnel de Deauville. Le PVC est interdit. Les clôtures sont accompagnées de végétaux, arbres de haute tige, haies basses taillées ou plantes grimpantes. Dans les autres secteurs, les clôtures en lisses béton ou les clôtures composées d'une haie bocagère doublée ou non de grillage, peuvent être proposées.

Les jardins et espaces verts

Les jardins plantés et espaces verts donnent une tonalité intimiste aux rues de Deauville. Des pins, plantés sur les terrains privés débordant sur l'espace public filtrent la lumière et jouent sur les façades des villas. Ils créent une ambiance et organisent la composition des rues. Certains jardins composés, oeuvres d'architectes et paysagistes, sont protégés. Conseils et préconisations de végétaux font partie des recommandations de l'AVAP. Pour les nouvelles plantations, les Deauvillais sont orientés vers des essences autochtones déjà acclimatées au contexte littoral : compositions en haie libre ou taillée d'arbustes caducs et persistants, favorables à la faune, champêtres ou plus horticoles, à floraisons et fructifications échelonnées. Différentes essences sont associées au sein de la haie.

On distingue les ensembles paysagers protégés suivants :
- les parcs et jardins composés et exceptionnels, repérés au plan en trame hachurée.
- les espaces, jardins à conserver, à remettre en valeur ou à restituer, repérés au plan par un aplat vert soutenu,
- les venelles repérées au plan en jaune.
 

Les arbres isolés et alignements d'arbres

Des arbres isolés et alignements d'arbres identifiés dans l'AVAP sont protégés (ils sont indiqués sur le plan par un pointillé vert). En déployant sur l'espace public leur système végétal, ils participent à la qualité de l'espace urbain, dans le prolongement des parcs et jardins. Les résineux à grand développement font partie du patrimoine paysager de la ville. Les arbres de grande hauteur devront être conservés ou remplacés : pin maritime, chêne vert, frêne et robinier.

 

Les espaces urbains publics

Les espaces urbains, comme le tracé urbain, découlent de la formation de la ville. Cette organisation de l'espace public est préservée à Deauville. Les pavages ou dallages anciens sont conservés ou restaurés. Lors des rénovations, des matériaux naturels, céramique de ton naturel, dalles ou pavés de pierre sont privilégiés.

Les immeubles de quatrième catégorie

Les immeubles de 4e catégorie constituent un bâti en rupture dont la disparition est souhaitable. Ils sont indiqués en rose sur la carte.