Quai Monrival


14800 TOUQUES

Touques était le denier village avant l'estuaire, lequel a fait sa renommée et sa fortune du XIIe au XIXe siècle.
Au Moyen-Age, il était recommandé d'accoster à Touques pour débarquer au Royaume de France. Touques était très fréquentée par les Ducs et les Rois, qui faisaient fréquemment le voyage entre l'Angleterre et la Normandie et débarquaient au port pour faire escale au château de Bonneville.
A son apogée, le port était un chantier naval, où se construisait le navire amiral de la flotte normande du XVIe siècle. Son commerce était presque entièrement tourné vers l'exportation (bois, sel, pommes, cidre et calvados) livrés jusqu’à des destinations lointaines, telles que le Brésil ou Terre-Neuve. Du XVIe à la fin du XVIIIe siècle, il entrait en moyenne 250 à 300 embarcations par an dans le port de Touques. Il resta très actif jusqu’au début du XVIIIe siècle, jusqu'au développement de Deauville et Trouville-sur-Mer, de la voirie et du chemin de fer, et le détournement du fleuve. Touques perdit définitivement son port en 1863.