Eglise Saint-Thomas


14800 TOUQUES

A savoir

Inscrite au titre des monuments historiques depuis 1926, l'église Saint-Thomas de Touques a été énormément remaniée depuis sa construction au XIIe siècle, et ne conserve plus d'origine que sa tour clocher (haute de 21 mètres), surmontée d'une flèche octogonale néo-gothique ajoutée après la réfection du clocher en 1870.
L'église présente une nef romane, transformée aux XIVe, XVIIe et XIXe, un chœur gothique entièrement reconstruit pendant la guerre de Cent Ans, et un portail de style Louis XIV. Le chœur abrite une ancienne ouverture destinée aux lépreux de la maladrerie de Saint-Marc afin qu'ils puissent écouter la messe à l’extérieur.
L’église porte le nom Saint Thomas en référence à Thomas Becket, archevêque de Canterburry après son passage à Touques. Thomas Becket était au service du roi Henri II Plantagenêt comme chancelier d’Angleterre. Suite à sa nomination d’archevêque, il renonce à son rôle de chancelier et s’oppose publiquement au roi. Thomas Becket fut assassiné dans sa cathédrale en 1170. Il sera canonisé en 1173 et les habitants de Touques placeront leur église sous sa protection. A l'intérieur de l'église, un vitrail représente son assassinat. On peut apercevoir également des "trous de boulains" dans les murs qui servaient à mettre des échafaudages pour permettre les réparations, un gigantesque crucifix datant du XVIe siècle, une statue de Saint Gilles (protecteur des enfants), une vierge à l’enfant.
A l'extérieur, sous le toit, des "Modillons" représentant des têtes d’animaux servaient à tenir la corniche.
L’église Saint-Thomas est depuis la désacralisation de l’Eglise Saint-Pierre, le seul lieu de culte de Touques.