Cimetière Militaire de Tourgéville

Chemin du cimetière militaire
Mont-Canisy

14800 TOURGEVILLE

Le cimetière militaire de Tourgéville est la propriété de la commission des tombes de guerre du Commonwealth qui en assure un entretien. Créé en 1918, il a été aménagé en 1920. Sa concession perpétuelle par la France au Royaume-Uni a été prévue par loi du 29 décembre 1915 (décret d’application 25 novembre 1920) afin que ce dernier puisse y faire inhumer les soldats tombés sur le sol français, notamment les militaires décédés dans les établissements hospitaliers de l’armée britannique installés à Trouville-Deauville : à partir de juin 1917 d’un Camp sanitaire "anglais" sur le Mont-Canisy, puis à partir d'octobre 1917 un 14e camp de convalescents à Trouville-sur-mer et au même moment une flotte de chalutiers à Deauville. Il est devenu important à la suite de l’établissement, en février 1918, du secteur hospitalier de Trouville-sur-mer qui engloba ultérieurement les 72e, 73e, 74e hôpitaux généraux, et les 13e, 14e et 15e camps de convalescents.
A l'issur de la Première Guerre mondiale, s’y alignaient 293 tombes de soldats morts en camp, soit de leurs blessures, soit pour plus d’un tiers de la grippe espagnole : 209 tombes de soldats du Commonwealth, 24 tombes de soldats américains (relevées en 1932), 57 tombes allemandes (prisonniers) et 3 tombes civiles.
Aujourd'hui, le cimetière rassemble des sépultures des deux dernières Guerres mondiales, des combattants amis ou ennemis, soit un total de 315 tombes : 209 sépultures de soldats du Commonwealth dont 19 marins, soldats et aviateurs, 8 soldats de l’Australie, 8 du Canada, 1 de Nouvelle Zélande, 13 tombes de soldats alliés de la Seconde Guerre mondiale, 90 prisonniers Allemands, et 3 civils (une infirmière et deux civils du Royaume-Uni).
Il reste un lieu calme, paisible et bien entretenu. Certaines stèles présentent un bout arrondi ou pointu afin de différencier les tombes britanniques et allemandes : des soldats des deux camps dans le même cimetière, un beau geste de paix et un lieu d'histoire pour ne pas oublier...

Le cimetière est en accès libre tous les jours, toute l’année.