Prieuré de Saint Arnoul sur Touque

Rue de la chapelle

14800 SAINT-ARNOULT

Langue(s) parlée(s) :

  • Français

Classés Monuments Historiques en 1970, les bâtiments de l’ancienne église paroissiale et de la chapelle priorale qui la jouxte, toutes deux construites au XIe siècle, se dressent à flanc de coteau sur la rive gauche de la Touques, et sont dédiés à Saint-Arnoult. Ce qu'on appelle communément "la chapelle de Saint-Arnoult" correspond en réalité à deux édifices, la chapelle prieurale et l’église paroissiale. Les deux bâtiments avaient une fonction et une vocation bien distinctes.

La chapelle prieurale, fondée en 1061, dépendait du monastère de Longpont-sur-Orge (91), où des prieurs étaient nommés et envoyés un peu partout en France. Ce prieuré se distingue en n'étant pas une fondation normande et en étant bénédictin clunisien avec un Prieur titulaire. C’est la première fondation clunisienne établie en Normandie. Les moines bénédictins clunisiens subsistèrent sur place jusqu’au XIIIe siècle. Sur le plan architectural, elle n'est pas sans rappeler l'architecture romane du Mont-Saint-Michel : on y trouve deux niveaux, un crypte (oratoire bas) et la chapelle (oratoire haut).

L’église paroissiale, antérieure à la chapelle, était quant à elle tenue par un curé. Bien que partiellement en ruines, l’église souligne deux époques architecturales : romane et gothique. Un cimetière entourait l’église jusqu’au début du XIXe siècle.

De nombreux pèlerins vénéraient et vénèrent toujours les deux sources qui coulent sur le site : la source consacrée, à Saint Arnoul, en forme de baignoire, aurait pour vertu de redonner vigueur et santé aux enfants de faible constitution. La source, consacrée à saint Clair, est quant à elle réputée pour soigner les maux d'yeux.

Outre les temps spirituels, l'association des Amis du Prieuré de Saint Arnoul sur Touque organise ponctuellement des concerts et visites au Prieuré : voir
l'agenda.


Voir le site internet des
Amis du Prieuré de Saint Arnoul sur Touque