Retour
Mercredi 17 août | VILLERS-SUR-MER
Salle de cinéma du casino

32e Festival des Nouveaux Talents et invités - Concert illustré : Dessine-moi une musique, Histoire de Babar et autres histoires

Pratique

Tarif de base : 12,00 €

Tarif réduit : 9,00 € étudiants et demandeurs d'emploi

Tarif enfant : 6,00 € 5-15 ans

Forfait famille : 30,00 € 2 adultes et 2 enfants

Tarif abonné : 70,00 € abonnement 7 spectacles

Horaires

18:00

Réservation
En ligne ici

Réservation en ligne, au Villare ou au Bureau d'Information Touristique de Villers-sur-Mer. Vente sur place dans la limite des places disponibles.

Francis Poulenc, texte de Jean de Brunhoff et Maurice Ravel, Ma mère l’Oye
Damien Luce (Paris), piano et Federico Mozzi (Argentine), illustrateur

Été 1940. Alors que le compositeur Francis Poulenc est en vacances chez ses cousins, les enfants de la maison posent un livre sur le pupitre du piano. Il s’agit de l’Histoire de Babar de Jean de Brunhoff. « Joue-nous ça ! ». Amusé, Poulenc improvise alors sur les aventures du célèbre éléphanteau. Plus tard, voulant fixer ce touchant souvenir, il écrit l’une de ses plus belles partitions pour piano.
Laisser libre cours à son imagination en stimulant l’oreille et la créativité, c’est le programme proposé par Damien Luce et Federico Mozzi. L’Histoire de Babar de Francis Poulenc a été créée de la rencontre entre l’image, la musique et le conte. Ces trois éléments sont réunis dans un spectacle pour les enfants. Sur scène, un pianiste, un dessinateur et un comédien racontent ensemble cette histoire. L’introduction du dessin participe de la concentration de l’assistance et donne à voir le lien entre image et musique.

Dessine-moi une musique permet aux enfants d’être spectateurs de la mise en dessin de l’œuvre musicale de Francis Poulenc et ensuite de créer leur propre narration sur des pièces de Ravel jouées par Damien Luce.

Damien Luce mène de front ses différentes passions depuis plusieurs années : la musique, le théâtre et l’écriture. Il fait ses études musicales au Conservatoire Supérieur de Paris dans la classe de Billy Eidi et à la Juilliard School de New York dans la classe d’Herbert Stessin. Il est lauréat de plusieurs concours et s’est produit en France et à l’étranger, en solo ou en musique de chambre. Son goût pour la littérature le conduit souvent à recourir à un thème poétique (la nature, l’enfance, la mythologie…), afin de marier harmonieusement des œuvres d’époques diverses, et de mettre en valeur les liens entre les différentes formes artistiques.

Federico Mozzi s’intéresse dès son plus jeune âge aux arts visuels. Après une formation de dessinateur à Buenos Aires, d’où il est originaire, et la participation à plusieurs cours d’anatomie, de bande dessinée et d’illustration, il fut entre autres l’élève de John Baeza, Nicolas Stilman et Mariano Lucano. Son cursus de design à l’université de Buenos Aires a donné une nouvelle dimension à son travail. Depuis 2011, il a à plusieurs reprises dessiné en direct, ce qui l’amène à s’interroger sur les sources et les différentes étapes associées à l’acte même de dessiner. Il mêle techniques manuelles et numériques, et s’inspire essentiellement de bandes dessinées de différents pays ainsi que des travaux de nombreux peintres et illustrateurs du début du XXe siècle.

Salle de cinéma du casino Place du Lieutenant Fernand Fanneau