Eglise Saint-Martin de Vauville


14800 VAUVILLE

Langue(s) parlée(s) :

  • Français

La construction de l'église rurale de Vauville, dédiée à Saint-Martin, remonte au XIIe siècle, ainsi qu’en atteste quelques restes de construction en arête de poisson. La nef et le chœur se distingue bien, avec l’ajout ultérieur de la sacristie.
La nef est éclairée par des ouvertures de styles différents, avec des vitraux d’une grande simplicité. L’un de ceux-ci conserve les armoiries de la famille de Grente. Le plafond de la nef est en bois, recouvert d’un badigeon.
Deux autels latéraux ornés de statues polychrome sont placés de chaque côté de l’arc triomphal. Celui de gauche est orné d’une Vierge à l’Enfant, celui de droite un Sacré-Cœur de Jésus. De chaque côté de l’allée centrale, des bancs clos. L’arc triomphal est d’une épaisseur surprenante, il supporte le clocher.
Le chœur est plus étroit que la nef. Le chevet est plat. L’autel est de forme rectangulaire, le tabernacle épaulé de quatre colonnettes. Au-dessus, le tableau du retable, daté de la fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle, représente une Descente de Croix. De chaque côté, une statue en pierre polychrome, représentant à gauche Saint-Martin en évêque et à droite Saint-Marc.
La sacristie a été ajoutée au cours du XIXe siècle, prenant appui sur le chevet.
Le clocher est surprenant, avec son allure de beffroi. De plan barlong, c’est un bloc rectangulaire, tout en pierre. Au-dessus, des consoles supportent un ensemble de poutres, servant de base à la salle des cloches, surmontée d’un toit pyramidal. Une cloche avait été installée en 1744, par les seigneurs de Vauville, la famille Boitard de Prémagny, remplacée par une autre en 1821, appelée Bernardine Marie. Silencieuse durant plusieurs décennies, elle a été restaurée en 2003.
Dans le cimetière, à droite de l’église, plusieurs tombes du XIXe siècle ont été préservées.

L'église est un lieu de culte, mais est aussi utilisée dans le cadre d’expositions, manifestations culturelles…